Menu Fermer

9 idées pour faire plaisir lors d’une naissance

L’un des aspects les plus difficiles de l’éducation des enfants est que vous êtes le parent d’un nourrisson qui dépend totalement de vous pour ce qu’il fait tout au long de la journée. De plus, ce petit être humain ne sait pas ce qu’il pense ou ressent. Les mères se demandent souvent ce qu’elles peuvent faire pour s’assurer que leur enfant est confortable, en bonne santé et satisfait. Votre bébé ne pourra pas ou ne devrait pas être capable de rire toute la journée. Cependant, les suggestions suivantes peuvent vous aider à faire plaisir à votre bébé et de faire en sorte que votre bébé soit aussi confortable et heureux que possible.

Bref, voici 9 idées pour faire plaisir lors d’une naissance :

Créez un lien

Tout ce dont votre bébé a besoin au cours des premières années, c’est de se sentir en sécurité et aimé (en plus de la nourriture et du repos, bien sûr). Tout contact avec les humains, y compris les câlins, le toucher, la conversation et le contact visuel, aide les bébés à se sentir en sécurité et renforce le lien entre vous. Il est également possible d’établir un contact avec votre peau, ce qui implique de tenir le bébé près de votre poitrine nue pendant de longues périodes. Une autre façon de créer un lien avec votre enfant est de lui faire régulièrement un massage. Les massages détendent ses muscles et lui donnent le sentiment d’être connecté à vous. Si votre enfant sourit, rit ou même roucoule, c’est que vous avez accompli votre mission.

Saisissez les signaux

Les bébés communiquent par des signaux non verbaux pour vous faire savoir qu’ils sont malades, qu’ils ont faim, qu’ils ont besoin d’être pris dans les bras ou qu’il faut changer leur couche. Il peut s’agir d’une combinaison de mouvements corporels, de cris ou de sons, que vous serez en mesure de distinguer au fil du temps. En étant attentif aux comportements de votre bébé au quotidien, vous pourrez savoir exactement ce qu’il veut. Être attentif aux besoins de votre enfant avant qu’il ne se mette à pleurer de façon incontrôlée vous permettra de vous assurer qu’il n’est pas mal à l’aise et que vous n’êtes pas débordé.

Assurez le confort physique

L’érythème fessier ou le désordre qui doit être nettoyé est la première chose à laquelle pense toute nouvelle maman. La bonne couche pour votre enfant rend la vie de votre bébé et la vôtre beaucoup plus facile. Avec une matière douce et plumeuse et un ajustement parfait, elles aident à garder la peau de votre bébé propre et peuvent également prévenir les éruptions cutanées. L’indicateur d’humidité vous permet de savoir quand il est temps de changer la couche, afin que votre enfant ne soit pas assis dans une couche souillée. Outre le choix d’une couche adaptée, vous devez habiller votre enfant avec des matières respirantes comme le coton et choisir une literie et des serviettes douces pour lui.

Développez des astuces d’apaisement

Chaque bébé étant unique, ce qui apaise un bébé peut ne pas convenir à un autre. Par essais et erreurs, vous pourrez déterminer quelle est la méthode la plus efficace pour apaiser votre enfant qui pleure, qu’il s’agisse de lui chanter ses chansons préférées, de le prendre dans vos bras ou de lui toucher doucement le dos. Une fois que vous avez découvert ce qui fonctionne, apaiser votre enfant devient plus facile.

Laissez votre bébé dormir

La présence d’un bébé peut être très amusante pour tous les membres de la famille et même pour vous. Bien que vous aimiez vous blottir et câliner votre bébé en permanence, vous devez le laisser dormir quand il dort. Un bébé malheureux n’est pas heureux et vous regretterez de l’avoir réveillé. Créez un environnement de sommeil paisible pour votre enfant en l’enveloppant dans une couverture, en diffusant un son blanc et en éliminant tout stimulant. Après une sieste relaxante, il se sentira heureux et aura envie de jouer. Une autre méthode pour vous assurer que votre bébé dort bien est d’éviter de le réveiller pour changer sa couche. Ne changez sa couche que lorsqu’il est éveillé et utilisez des couches à forte absorption, pour éviter toute fuite et pour que votre bébé ne développe pas de démangeaisons. Les couches de style pantalon s’étirent pour que votre enfant puisse s’y adapter sans frotter ou pincer la peau délicate de votre bébé, de sorte que votre bébé dormira paisiblement toute la nuit. Il n’y a pas non plus une seule fuite !

Limitez les visiteurs

La présence d’un bébé à la maison est un signe certain que de nombreuses personnes viendront rencontrer le précieux petit être. Imaginez comment un nouveau-né se sentirait s’il était poussé dans les airs et entouré de nombreux étrangers. De plus, les germes qui entrent dans votre maison peuvent être dangereux pour les bébés. Vous ne pouvez pas refuser les visiteurs, et surcharger votre enfant n’est pas une option, mais vous pouvez réaliser un scénario gagnant-gagnant-gagnant. Demandez à votre famille et à vos amis de vous prévenir avant de venir, et n’ayez pas peur de dire non s’il y a trop de monde ou si le bébé dort ou mange pour le moment.

Sortez de la maison

Toute la poussière et la pollution de la maison peuvent être dangereuses pour votre bébé, mais il est essentiel qu’il respire le soleil et l’air frais de temps en temps. Un changement d’environnement fait de grandes choses pour l’humeur de votre enfant et lui fait découvrir le monde extérieur à petites doses. La vitamine D est également issue de la lumière du soleil et contribue au développement des os, alors faites une pause de temps en temps.

Votre enfant n’a pas beaucoup de besoins et peut être assez simple à gérer. Il a une routine qui consiste à dormir, à manger et, sans oublier, à faire ses besoins. S’assurer qu’il est détendu et satisfait n’est pas seulement bénéfique pour le bébé, mais cela vous facilite aussi la vie. De plus, une fois que vous aurez transmis ces conseils aux baby-sitters et aux assistants, vous serez libre de faire des courses ou de profiter d’un peu de tranquillité sans vous soucier de votre bébé à la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.